Ondine Saglio, notre portrait de la semaine

portrait|

Ondine Saglio, notre portrait de la semaine

Cette semaine, nous avons posé quelques questions à Ondine, avec qui nous collaborons depuis quelques années sur nos vêtements brodés à la main au Sénégal. Une histoire de famille car il s’agit de la demi-sœur de notre demi-sœur…

Ondine a rejoint sa maman pour travailler à la CSAO il y a quelques années. Dans la foulée, elle créa ses magnifiques coussins brodés à la main par des femmes en situation difficile au Sénégal.

Il y a deux ans, lors d’un voyage à Dakar, Clémence eut l’idée de faire également travailler ces brodeuses sur nos vêtements Côme et nous nous sommes installés dans la boutique adjacente à la CSAO, où nous travaillons désormais dans le même bureau qu’Ondine.

Qui es-tu ?

Ondine !
 
Que fais-tu ?

Directrice artistique de la CSAO. Je crée des produits pour la boutique et pour nos collaborations avec d’autres marques !
 
Décris-nous ton univers.

C’est un univers assez « vintage », un peu désuet, avec beaucoup de fleurs dont je raffole, brodées, peintes etc et plein de couleurs… J’en ai marre du gris, du noir, du beige ! Du soi-disant chic ! 
 
Ton rêve ?

Que la CSAO dure encore longtemps et que l'on puisse se développer pour pouvoir employer plus de gens au Sénégal.
Mais surtout, mon rêve c'est d’être heureuse ainsi que les gens que j’aime.
 
Un endroit qui te ressemble ?

Gorée ! Une île magique au Sénégal.
 
Ta relation avec Côme ?

A la fois familiale et artistique. Beaucoup d’amour !
 
Côme en quelques mots ?

Pour moi, ce sont des vêtements poétiques ! Et plein de douceur…
 
Quelle est ta pièce préférée ?

La veste brodée Côme x CSAO.
 
Ton actualité professionnelle ?

De nouvelles collabs !

@ondine_csao